Qui de l’oeuf ou de la poule est arrivé en premier sur Terre sachant que l’homme vient de Mars et la femme de Vénus ?

Hello, moi c’est Sélénien et je viens d’ailleurs. Je suis un habitant de la Lune et je suis arrivé sur Terre par erreur. Depuis, j’ai la tête dans la lune et les pieds sur terre. Ne me demandez pas comment, je n’ai pas le pouvoir d’élasticité. Juste pouvoir s‘évader. D’ailleurs, je m’évade sans l’aide d’aucune substance végétale. Je suis un simple artiste en herbe, qui rêve de repartir sur sa terre natale. Oui, j’ai demandé à la Lune si elle voulait encore de moi. Je lui ai montré mes brûlures et là, il me fallait un visa. Du coup, je suis coincé sur Terre et je me suis mis à croire que je devais accomplir une mission. Qu’il était de mon devoir de répondre à cette fameuse question : Qui de l’œuf ou de la poule est arrivé en premier sur Terre sachant que l’homme vient de Mars et la femme de Vénus ? Ne vous inquiétez pas c’est plus facile à comprendre qu’un hiatus. Pour ce faire, je vous ai dressé le portrait-robot des hommes et des femmes qui vivent sur cette planète. On dit que la femme a été crée à partir de la cote d’un homme. Depuis ce jour, depuis le 6ième jour, c’est la guerre des sexes. On dit qu’un homme qui fait rire une femme a déjà un pied dans son lit. Hélas, l’homme ne naît pas unipède. On dit que l’homme qui hait l’Homme est misanthrope. Qu’un homme qui hait un homme est homophobe. Qu’un homme qui hait une femme est misogyne. Mais, comment appelle-t-on une femme qui hait un homme ? Une femme cocue. On dit que les hommes ne savent faire qu’une seule chose à la fois. Alors, pourquoi veulent-ils tous absolument essayer un truc à plusieurs ? On dit que les femmes savent faire plusieurs choses à la fois. Alors pourquoi n’ont-elles que deux bras ? On dit que les hommes ne savent pas écouter les femmes. J’en conclue donc que la branlette rend bel et bien sourd. On dit que quatre-vingt-quinze fois sur cent, la femme s’emmerde en baisant. Mais, ma foi, être une femme libérée, tu sais c’est pas si facile. On dit que la femme a besoin de se sentir aimée tandis que l’homme a besoin de sentir utile. Qu’il fasse plus souvent la vaisselle. On dit que la femme est l’avenir de l’homme. Les vendeurs de boussoles et de GPS s’en réjouissent déjà. On dit que les femmes sont plus expressives que les hommes. Voilà, pourquoi je déteste le tennis féminin. On dit que les hommes ne pleurent pas. Fais du mal à sa chère et tendre voiture et tu verras. On dit que l’homme idéal devrait avoir plusieurs qualités. Être gentil mais pas trop. Être tendre mais pas trop. Être protecteur mais pas trop. Être musclé mais pas trop. Être sensible mais pas trop… On dit que la femme idéale devrait avoir une seule qualité : une forte poitrine. Vous voyez, les hommes sont moins exigeants que les femmes. Il vous suffit juste d’avoir 100 mille francs et de vous faire refaire les seins avec tous les risques chirurgicaux et psychosomatiques que cela comporte. On dit que les hommes sont tous des salauds. En effet, les hommes romantiques sont en voie d’extinction, faute de trouver une femelle pour copulation. On dit que les hommes ne pensent qu’avec leur cerveau droit, respectivement leur pénis. Voilà pourquoi, les femmes sont compliquées. On dit que l’amour rend aveugle qui de mieux placé pour nous en parler que Gilbert Montagné. Sur ce, qui de l’œuf ou de la poule est arrivé en premier sur Terre sachant que l’homme vient de Mars, la femme de Vénus et, moi, Sélénien de la Lune ? Réponse : L’Œuf est arrivé sur Terre par erreur et la poule, par hasard.

Publicités
Published in: on 1 août 2011 at 10:33  Laisser un commentaire  
Tags:

Ma braguette magique (extrait)

[…] Il était une fois aux Pays des merveilles. D’Artagnan et les 3 petits cochons. Qui se sont fait poser un lapin par Maya, l’abeille. Ô les vilains petits canards qu’ils sont. Mais la petite Sirène, mi-Némo, mi-Shakira se baladait par là. Elle cueillait de belles pommes empoissonnées pour sa mère-grand. Qui, ceci dit en passant, souffrait du syndrome de Peter Pan. Un des 3 petits cochons, en l’occurrence, Tortue Géniale. Voulait trouver pantoufle à son pied, son piédestal. Petite Sirène, comme une huître, ouvre-toi. Mais d’Artagnan à la barbe bleue s’interposa. Tortue Génial, tu n’as pas dit : Sésame, ouvre-toi. Et toi, d’Artagnan, tu n’as pas dit : Jacadi a dit […]

Published in: on 4 avril 2011 at 18:33  Laisser un commentaire  
Tags: