Guitare à dos

Quand j’étais enfant, j’avais un ami imaginaire c’était le petit Robert. La tête au carré, de A à Z, il était comme moi, pas très populaire. Mais on allait, main dans la main, visiter la Grande Ourse. Accompagnés par une fille qu’on surnommée la rousse.

La clé de sol est ma boussole. Écrire aux aurores. Pour ne pas perdre le Nord. Je file à l’anglaise sur un radeau. Plume à la main et guitare à dos.

Quand j’étais ado, j’avais une amoureuse platonique c’était Clémentine. Ronde comme une orange, yeux noisettes à s’en lécher les babines. Même rouge comme une tomate, je lui aurait promis la lune de miel. Mais timide était ma pomme d’Adam et mes poèmes à la noix, à la poubelle.

La clé de sol est ma boussole. Écrire aux aurores. Pour ne pas perdre le Nord. Je file à l’anglaise sur un radeau. Tête dans la lune et guitare à dos.

Quand j’étais un homme, j’avais une femme, une fille facile, une poupée gonflable. Bière à la main, foot dans les yeux, rien dans la tête, j’étais inébranlable. Baby gonflable, tu es mon âme sœur, je l’ai lu dans l’horoscope. Mais j’aimerais faire un truc à trois, demain matin on va au Sex-Shop.

La clé de sol est ma boussole. Écrire aux aurores. Pour ne pas perdre le Nord. Je file à l’anglaise sur un radeau. Pieds sur terre et guitare à dos.

Peut-être que je joue comme une casserole. Peut-être que j’écris comme vache espagnole. Peut-être que je chante comme un pied. Peut-être que rêve du mauvais pied. Mais, depuis que je suis Sélénien, artiste incompris, artiste pour la vie. Je suis libre comme le mélange azote oxygène, libre comme l’air pour ceux qui n’auraient pas compris.

La clé de sol est ma boussole. Écrire aux aurores. Pour ne pas perdre le Nord. Je file à l’anglaise sur un radeau. Femme dans le cœur et guitare à dos.

Publicités
Published in: on 6 mars 2011 at 12:56  Comments (1)  
Tags:

The URI to TrackBack this entry is: https://stephanemateus.wordpress.com/2011/03/06/guitare-a-dos/trackback/

RSS feed for comments on this post.

One CommentLaisser un commentaire

  1. Des mots justes, pas juste des mots… Splendide.
    fé )(


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :